Buzios sur la Costa do Sol

Publié le par claireetgilles.over-blog.com

Au départ de Rio, on teste donc la conduite “à la brésilienne” en prenant notre petite Fiat de location. Heureusement que c’est un samedi et qu’il n’y a pas trop de circulation car il faut s’habituer à être frôlé, aux changements de file intempestifs et sans clignotant, aux rappels à l’ordre par klaxon, aux camions et bus qui poussent derrière, P1030974aux feux rouges qu’on peut griller et qui durent fort longtemps et aux priorités qui sont encore incompréhensibles. Tant bien que mal et même plutôt bien, on parvient au pont de 14kms qui traverse la baie puis à Niteroi, en face de Rio. Bien. Parvenus au péage à la fin du pont, on ne trouve aucune direction qui correspond à celles qu’on veut ni numéros de route. On prend donc au plus près de la côte en espérant trouver plus loin. Eh bien non, on le comprendra ensuite, les directions varient au fil des kilomètres et ne donnent jamais la même agglomération, allant de la plus proche à la plus éloignée et jamais le numéro de la route sur laquelle on se trouve. On se dirige donc “à la boussole” et avec beaucoup de bol, on retrouve la route qu’on voulait emprunter. Ensuite, c’est toP1030957ut simple, sauf que les routes sont en assez mauvais état et qu’il faut quand même adopter les codes de conduite des brésiliens à savoir, se serrer sur le bas-côté pour laisser passer ceux qui veulent doubler alors qu’il y a une ligne continue, faire très attention aux radars fixes pour lesquels on est prévenus et qui sont fort nombP1030954reux, ne pas respecter les limitations quand il n’y en a pas car c’est souvent limité à 40 ou 70 sans véritable raison et on agace facilement ceux qui sont derrière si on les respecte.

Enfin, au bout de 200kms et 4h de route, on arrive sur une péninsule morcelée de plages, Buzios.

C’est la station jet-set de Rio, un peu la côte d’Azur du coin avec de petitesBuzios 5354a plages et un centre ville riche en magasins de luxe, restaurants, bars branchés et boîtes de nuit. Notre BB avait adopté le lieu et son empreinte est un peu partout avec sa statue, les noms empruntés à son histoire et mêmeP1030971 sa plage préférée.

Alors, évidemment, on y rencontre des apprenties starlettes qui se prennent en photo, le dimanche c’est le ballet des hélicoptères qui déposent les VIP aux restaurants ou hôtels, au large des plages il y a des bateaux luxueux avec décibels pour bien faire savoir que c’est la fête mais il y a aussi des plages assez familiales et même plutôt populaires. Là, on peut s’asseoir facilement car, partout, des sièges, parasols et consommations, parfois repas sont proposés et amenés pendant qu’on garde “les pieds dans l’eau”, enfin, ceux qui en ont envie, on peut même prendre un bateau-taxi pour P1030952rejoindre une autre plage et malgré tout ça, il n’y a pas tant de monde qu’on pouvait le craindre car les plages sont fort nombreuses et la saison touche à sa fin.Buzios 5355

Le soir, on peut sortir prendre un verre “chez Michou”, bar crêperie sympathique qui retransmet sur écran des concerts de Mac Cartney ou de Mick Jagger. On adopte ainsi l’attitude de tous les touristes brésiliens qui nous entourent et on se la coule douce pendant ces quelques jours.

Commenter cet article